NOTRE SIEGE SOCIALPREMIER BÂTIMENT TERTIAIRE AUTONOME EN ÉNERGIE
UN GESTE POUR LA PLANETE
UN COEUR TOUT EN CANETTES !

Flash Sécurité : travail en hauteur, travail à risques !

Le travail en hauteur nécessite votre plus grande vigilance !

Chaque année, les accidents du travail causés par des chutes sont toujours plus nombreux. Après les accidents de manutention manuelle, les chutes de hauteur sont la deuxième cause d’accidents du travail en France. La vigilance et la prudence sont de mise si vous êtes amenés à effectuer des missions en hauteur.

Le travail en hauteur, état des lieux

FS Octobre Article

La chute de hauteur se distingue de la chute de plain-pied par l’existence d’une dénivellation. Cette définition, large, désigne alors toutes les chutes effectuées par des personnes situées en élévation, telles que les chutes depuis une position élevée (toiture, pylône) ou depuis un équipement qui surélève légèrement la personne (marchepied). Ainsi, même à partir de 15cm de hauteur il ne faut pas négliger votre sécurité, une entorse est vite arrivée !

La majeure partie des accidents concerne des opérateurs intervenant sur des toitures, les chutes de hauteur étant dues dans ces cas à l’absence de protection ou à un dysfonctionnement du matériel, à la perte d’équilibre de travailleur ou à la rupture du support sur lequel il se trouve (échelle, échafaudage). Enfin, les accidents peuvent être dus à une routine ou à une utilisation incorrecte du matériel.

Aujourd’hui il existe de nombreux moyens, que ce soit côté intérimaire comme entreprise utilisatrice, pour se protéger du risque de chute. Tout d’abord ne négligez pas vos EPI, un casque adapté et correctement fixé peut vous éviter un grave traumatisme en cas de chute sur la tête ! Côté entreprise utilisatrice, elle doit mettre en place des équipements fixes de protection collective, par exemple, des plans de travail ou des passerelles sécurisés par un garde-corps permanent. Votre employeur doit privilégier la protection collective (échafaudage, garde-corps…) sur la protection individuelle (harnais antichute, longes, cordes…) chaque fois que cela est possible. Autrement dit, sans protection collective, la protection antichute est obligatoire.

A ce jour, la loi interdit de travailler sur les échelles et les escabeaux. Ils ne peuvent être utilisés que comme des moyens d’accès d’un point à un autre. Enfin, les travaux de montage et démontage d’échafaudage ne peuvent être réalisés que par des personnes formées et possédant une VM à jour.

Nul besoin de nous étaler sur les risques auxquels vous vous exposer, mais il n’est pas nécessaire de grimper à des hauteurs folles pour se faire une entorse ou une fracture. Soyez extrêmement vigilant, vous vous exposez à des dangers bien plus graves.

Le cadre légal sur les chutes de hauteur

FS Octobre Article chute

Comme nous vous le disions plus haut, la loi interdit de travailler directement sur des échelles ou des escabeaux, ils ne sont que des moyens pour accéder à votre espace de travail.

Ensuite, s’il n’y a pas d’équipement de protection collective (garde-corps, filets…) il est obligatoire de porter un harnais.

Enfin, en cas de danger, utilisez votre droit d’alerte et de retrait : votre employeur à l’obligation d’assurer votre sécurité et de protéger les personnes qui effectuent des interventions en hauteur. Si ce dernier ne répond pas à cette obligation, et que vous estimez que votre intégrité physique est mise en danger, exercez votre droit de retrait !

Toute l’actualité d’Abalone France sur Facebook, LinkedIn et Twitter.

RECHERCHER UNE OFFRE D'EMPLOI

RECHERCHE PAR GÉOLOCALISATION

LA FORMATION ABALONE

 

formateur rvb

DÉCOUVREZ LES PROGRAMMES ABALONE

 

Découvrir

L'ACTUALITÉ
ABALONE

Logo Abalone

ABALONE
43 rue Bobby Sands
ZAC de la Lorie
BP 80095
44814 SAINT-HERBLAIN Cedex
Tél: 02 40 69 09 83
Fax: 02 40 69 04 73

 
SRAP Logo RSE Global compact