ON A UN JOB POUR VOUS...AU QUEBEC !
NOTRE SIEGE SOCIALPREMIER BÂTIMENT TERTIAIRE AUTONOME EN ÉNERGIE
UN GESTE POUR LA PLANETE
UN COEUR TOUT EN CANETTES !

base line abalone379 pieds

Flash Sécurité : J'ai un accident ou je suis témoin, que dois-je faire ?

J'ai un accident ou je suis témoin, que dois-je faire ?

Les accidents de manutention manuelle, les chutes de hauteur et de plain-pied et les accidents avec outillage à main sont les trois principales causes d’accidents du travail. Nous vous évoquions lors de notre Flash Sécurité du Novembre 2018 l’importance de se prémunir face à de tels accidents, aujourd’hui nous vous sensibilisons à la conduite à adopter si vous êtes confronté un jour à un accident du travail.

Les accidents du travail représentent le risque principal chez les travailleurs intérimaires. Un accident du travail peut intervenir à tout moment dans la vie professionnelle, que vous soyez expérimenté ou débutant. En 2016, le nombre d’accidents du travail avec arrêt dans le secteur du travail temporaire était de 4,83%. Vous l’aurez compris, même si la proportion reste faible, cela n’arrive pas qu’aux autres.

Que vous soyez du côté intérimaire ou du côté employeur et entreprise utilisatrice, plusieurs mesures sont à adopter afin de limiter les risques d’accident, et surtout il est important de réagir vite. Explications.

Les bons rélfexes à adopter côté employeur et entreprise utilisatrice

Malheureusement, le risque zéro n’existe pas. Si un accident se produit, l’entreprise utilisatrice doit réagir très vite :

  • Le 1er réflexe à avoir est de prévenir les secours, en composant le 15 (Samu) ou le 18 (Pompiers). Ce sont les seuls à vous donner la bonne marche à suivre, ils pourront alors vous dire si la blessure nécessite qu’ils interviennent sur place, ou si votre salarié peut rentrer chez lui accompagné par un membre de sa famille, par une ambulance ou un taxi.
  • Votre entreprise utilisatrice doit ensuite prévenir l’agence d’emploi avec laquelle vous travaillez pour que cette dernière puisse entamer les démarches administratives.

D’une manière générale, on ne laisse jamais partir une personne qui été victime d’un accident seule.

Les bons réflexes à adopter côté intérimaire

Si vous êtes témoin de l’accident d’un de vos collègues, ou vous-même victime et que vous êtes en mesure physique de réagir, la première chose à faire est de signaler l’accident :

  • Prévenez un Sauveteur Secouriste du Travail (SST) de votre entreprise. La personne qui aura suivi la formation sera en mesure d’intervenir rapidement et efficacement lors d’une situation d’accident du travail dans votre établissement. Cela permet d’effectuer les gestes qui sauvent avant l’arrivée des secours.
  • Appelez également les Pompiers (18) ou le Samu (15).
  • Prévenez ensuite vos chefs d’équipes ou votre responsable hiérarchique.
  • Enfin prévenez votre agence d’emploi dans un délai de 24h pour que cette dernière puisse entamer les démarches administratives.

Que vous soyez témoin ou victime, il est important de réagir très vite, les premières minutes après un accident peuvent être déterminantes !

Sachez également que l’on ne transporte jamais une victime d’accident dans son véhicule personnel, afin d’éviter tout risque de complications et tout problème avec son assurance. Si la victime doit être emmenée à l’hôpital, se sont aux professionnels de la santé (Pompiers, Samu, Ambulanciers) de s’en charger !

Suivez toute l’actualité d’Abalone France sur Facebook et Twitter.

RECHERCHER UNE OFFRE D'EMPLOI

RECHERCHE PAR GÉOLOCALISATION

LA FORMATION ABALONE

 

formateur rvb

DÉCOUVREZ LES PROGRAMMES ABALONE

 

Découvrir

L'ACTUALITÉ
ABALONE

Logo Abalone

ABALONE
43 rue Bobby Sands
ZAC de la Lorie
BP 80095
44814 SAINT-HERBLAIN Cedex
Tél: 02 40 69 09 83
Fax: 02 40 69 04 73

 
SRAP Logo RSE Global compact